Madagascar News- Current Issues and Perspectives

Testimonies – Témoignages

In Economics, French, Politics, Society on June 25, 2009 at 10:24 pm
 
 Antananarivo: One Year of Crisis – January 11 2010
 

About News Reporting in Madagascar

” C’est leur gagne pain !!! et tout cela pour de l’argent ….!!! ce sont des journaux à sensation tout juste . .. ça raconte n’importe quoi !! on ne parle que de faits divers … rien d’instructif, sinon peut-être que ça incite les gens encore à devenir encore plus marginaux (braquages, viols, kidnaping, vols à mains armées etc…) c’est le lot des journaux. Cést un pays sans gouvernement, en un mot. Voilà la principale raison !!! tout le monde fait n’importe quoi !! Ils passent leur temps à faire de la démagogie pendant que les gens souffrent , Un an de crise !! ce n’est pas rien, la façon de penser change, le comportement aussi””

Victoire

 

 
 
A Glimpse of Antananarivo After the Coup: Typical Contrast
Un Rapide Coup d’Oeil  sur Tana après le Coup d’Etat: Typiquement Tana, Contrastes

 

David Smith, British correspondent of The Guardian gives us a description of the many faces of Antananarivo after the coup: controversial, strange, yet typical of the many faces of Antananarivo life where people go by, seemingly unware of, and detached from the political situation, just worried enough about survival. A look from an outsider worth mentionning:

Through the bus window I surveyed stalls and shacks that could be in India, cramped concrete shabeens that could be in a South African township, two-storey townhouses and winding cobbled streets that could be in Europe, and gleaming corporate buildings for the likes of Coca-Cola and Orange that could be anywhere. …

The old houses are particularly striking. Their roofs have curved red-brown slates on a sharply sloping wooden frame, often with window turrets. Many have ornate wrought-iron balconies and wood shutters. It’s like glimpsing medieval London, or maybe Amsterdam, but now there’s a layer of grime and a nagging sense of decay…

The white typeface on deep blue street signs evokes Paris. We saw a group of young men playing pétanque, throwing metallic balls at a target ball on a dirt surface….

We crossed a bridge between the rubbish-strewn banks of a creek. A solemn column of people, many of them mothers with children, had embarked on what looked like a long walk home along a railway line. A hungry dog was burying its head in a rubbish skip. Women were queueing with jerry cans to collect water. Children in dirty clothes played in the dust…..

That evening, I went to a drinks reception at a big colonial-style mansion in a walled compound. Waiters in immaculate white delivered plates of canapes, including caviar, on a veranda overlooking palm plants and a manicured lawn where the evening air was heavy with the sound of chirping crickets.”….. (David Smith, guardian.co.uk, October 16, 2009)http://www.guardian.co.uk/world/2009/oct/16/madagascar-capital-coup

 

 Sur le Leadership de la HAT – About HAT Leadership (September 1st, 2009)

 

“Situation : Je n’espère plus grand-chose de cette HAT des nuls !!! Je m’attends à une fermeture de ma boite.

Dieu seul sait.”

 

I do not expect much from the HAT any longer. They are incompetent!!! I expect that my organization will have to shut down anytime. Only God knows.

 

 Victoire, Tananarive

 

Sur l’Accord de Maputo – Regarding the Maputo Deal (August 14, 2009)

“L’armée se sent trahie par Andry, on va voir la suite…..mais l’autre camp ne se manifeste pas. Ils préfèrent se taire que d’être tués.  L’armée se divise en deux , camp des généraux et camps des sous officiers et les genéraux préfèrent ne rien faire pour ne pas avoir de problèmes. “

The armed forces feel that Andry (Rajoelina) has betrayed them, let’s wait and see…The opposite side  prefers remaining silent, rather than getting themselves killed.  In fact, the army is divided: all generals on one side, all non-commissioned officers on the other side. Generals keep silent for fear of mutiny within the army.”

BG, Antananarivo

Sur la situation générale  à Madagascar et relations France-Madagascar: constat de Jean Bothorel (Point de vue, Le Monde 25 Juin 2009)

L’analyse de Jean Bothorel dans Le Monde du 25 Juin, veille de la fête de l’Indépendence de Madagascar vis- à-vis de la France, reflète d’une objectivité rare de ces jours quand on lit sur Madagascar. Au-delà de l’analyse, l’article est presque un témoignage de la réalité déguisée à Madagascar par les journaux locaux, et méconnue ou méprisée par certains Malgaches aveuglés par leurs positions politiques ou religieuses, ou tout simplement par l’ignorance ou le besoin de survivre   économiquement; et réalité maintenue sous silence par peur ou par découragement. Les journaux de l”Hexagone ont déserté  Madagascar mais la crise est loin d’être résolue et la France a son rôle à jouer entend dire l’auteur, dans ce gâchis dont la France est tenue pour responsable par bon nombre de Malgaches. En dissuader les Malgaches reste difficile à entreprendre.

Bothorel parle du Capsat -mutins tenus responsables pour le départ forcé du Président Ravalomanana – qui devient de plus en plus influent, mais aussi de la “catastrophe  économique et sociale”:  effondrement de la monnaie locale, flambée des prix, délabrement …des infrastrutures, atteintes aux libertés d’opinion” sous le régime de la Haute Authorité de la Transition (HAT).

“Gâchis”est le terme utilisé par Bothorel pour décrire le “coup d’Etat”condamné par Sarkozy, et décrié par les Malgaches pour être la responsabilité de la France.

Andry Rajoelina est décrit comme une “personnalité fragile, inexpérimentée et manipulable.”

Mise au point méritante est sa mention de la politique du Président Ravalomanana comme étant “un choix tactique et légitime”de “diversification de “partenaires économiques'” soutenu par les Malgaches plutôt qu’une position anti – France.

Aussi objective est l’observation que le “comportement “mégalomaniaque et affairiste” du Président n’entache pas sa “volonté dáutonomie, d’indépendance”qui répondait  à ‘”un désir profond des Malgaches”.

Tout aussi clairvoyant, Bothorel n’oublie pas les fondations “ethnicoreligieu(ses)” de la société et politique Malgaches: “silence piteux, sinon complice “(de l’archevêque de Tananarive) face aux exactions du Capsat “, le background Merina, protestant de Ravalomanana non diplômé de France contrairement  à la tradition depuis l’Indépendance.

Et pour terminer, Bothorel pose la question d’ un scénario de sortie de crise avec implication de la France, sans “ingérence”, dans la conciliation, et pose un parallèle avec l’expérience en l’Afghanistan.

Un témoignage au monde, digne de ce 26 Juin flou et “inexistant” pour Madagascar.

 

Sur la situation actuelle  à Tananarive: Une habitante de Tana

“”Je ne vois aucune évolution des choses ; tout ce que je sais est que la vie coute de plus en plus chère : le carburant vient d’être augmenté, le pain (réduit en poids), tout ce que tu achètes c’est terrible.

Le reste n’est que façade, Tanà est archi-sale à en donner la chair de poule …. Les gens deviennent blasés tu penses . En tout cas même les anciens TGV ne disent plus rien, moins agressifs, car il n’y rien de concret.

Je ne lis plus les journaux, rarement, on raconte les mêmes choses. Des incapables gèrent ce pays en ce moment. Le tribunal internl  porte plainte c/HAT sur les affaires de Tiko (qu’ils ont réquisitionnées) pour vendre à la population à des prix dérisoires, beaucoup de promesses non abouties et maintenant plus rien : les prix flambent. On est en récession économique.””

Victoire, Tananarive

Voilà pourquoi l’importance d’une élection. Voilà pourquoi l’importance d’un véritable parlement représentant la population, voilà pourquoi la nécessité de l’éducation de la population par les média.
Si Madagascar ne peut pas se remettre sur les rails raisonablement, eh bien, la communauté internationale se chargera de ce travail. Il est une véritable honte que Madagascar soit tombée si bas et continue de le faire. Et dire que Madagascar se veut dire différente de l’Afrique en termes de gouvernement. Rien ne l’a prouvé ces derniers mois et ce qui se passe actuellement ne prouve pas le contraire non plus!
Le respect se gagne par les actes et l’attitude, non par la force, les armes ou les chantages.
Il est plus que temps que la population – majorité silencieuse sortie de son silence- exprime clairement son point de vue de manière organisée, intelligente et cohérente pour se faire entendre sur l’échiquier mondial.
Et la population a le droit et le devoir de savoir comment les changements  affectent l’économie du pays. Par ailleurs, quelle est la définition du mot “TRANSITION”? C’est certainement l’opposé de permanent. Alors, parlant de droits acquis s’oppose au mot transitionnel.
Du reste, comment la transition est-elle devenue telle? Madagascar doit d’
abord redevenir officiellement un état de droit et alors, l’on pourra parler de droits. Donc, élections d’abord. Serait-il imaginable que certains appréhendent les résultats de la future élection et veulent assurer leurs sièges, d’ores et déjà? Comme dirait feu Général Ramanantsoa “Malgaches, mes compatriotes” montrez au monde que vous comptez: non par la violence, non par les mouvements de rue, mais par une expression éduquée. Une nation indépendente ne peut etre dirigée que par des esprits indépendants qui n’ont pas a se soucier de leurs sièges, mais de l’intérêt de la population.
Voilà l’esprit d’un parlement et de toute élection: écouter la voix de la population et faire entendre cette voix à grande échelle sur l’échiquier national et mondial.
Advertisements

What do you think? Votre opinion?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Barataria - The work of Erik Hare

I don't break news, I fix it.

The Cyber Observer

Dadandry is on observation mode

valeriu dg barbu

©valeriu barbu

joeseeberblog

This WordPress.com site is the cat’s pajamas

Rizhen Topic

Art, Culture, Quotes, love, Sport, Trending Topic

Moolta

The official Moolta Blog

a peace of conflict

war, peace and conflict transformation

WordPress.com

WordPress.com is the best place for your personal blog or business site.